Après le MP3, la révolution MXP4 ?

par | 11 Sep 2008 | Avenir

mxp4 lecteurLe MP3 est un paradoxe commercial. Il n’a jamais été aussi répandu et pourtant, il est complètement dépassé. De nombreux formats de compression audio sont aujourd’hui bien plus efficaces avec un meilleur rapport qualité d’écoute/poids. En fait le MP3 n’est guère qu’un avatar du CD audio qui se veut plus pratique et c’est tout.

Il était donc temps d’inventer quelque chose de vraiment nouveau pour tirer profit des possibilités du numérique. C’est ce que la société MXP4 vient de faire. Dans “MXP4”, il y a “MX”, entendez “Mix”. Cela signifie que ce format est capable de mixer diverses pistes audio pour créer de multiples morceaux différents au fil de l’écoute d’un même morceau.

En fait, le format MXPA – qui fonctionne avec un lecteur idoine – fonctionne un peu comme votre enregistreur multipistes. Au fil de l’écoute, vous pouvez choisir d’activer ou non certaines boucles ou riff. Résultat : des milliers de combinaisons possible et un plaisir d’écoute sans cesse renouvelé. Pour MXP4 ces boucles sont des “skins” interchangeables.

Un exemple cartésien vaut mieux qu’un long discours sur la méthode. Vous pouvez donc écouter un Mix sur le site Mxp4.com. (activez l’ouverture de pop-up, le lecteur jaillira automatiquement). le morceau en démo “War in city” propose 4 skins que vous pouvez mixer de façon aléatoire ou manuelle.

Pour les plus motivés, Mxp4.com propose sont MXP4 creator gratuitement jusqu’au 31 décembre (pour PC et pour MAC… ils sont bien ces gars là)

7 Commentaires

  1. Agatzebluz

    Grillé !!!
    J’avais ça dans mes petits papier “à faire” depuis une éternité.

    Ca a l’air bien sur le papier ce truc et ça ouvre un nouveau champ d’exploration musicale pour le créateur du morceau comme pour celui qui écoute.

    Par contre, je ne suis pas sûr que ça intéresse des masses la majorité des gens, ils ne “joueront” pas à modifier le mix, trop compliqué.

    Sans compter que le mixage est une étape super importante de la création d’un morceau et ça voudrait dire foutre en l’air (ou multiplier) le travail de l’artiste qui lui a une idée bien précise de la façon dont son tube doit sonner.

  2. Lefty

    d’accord avec Agatzeblues, pour l’écoute du morceau, avoir un équaliseur à disposition me paraît plus nécessaire que de pouvoir changer le mix, qui est un travail difficile.

    le mp3 aurait-il encore de beaux jours devant lui?..

  3. Jipes

    J’avoue ne pas comprendre du tout l’intérêt d’un tel bouzin ?????????Remixer c’est bien joli mais faudrait il encore avoir accès aux diförentes pistes des morceaux ? C’est l’Artiste lui même qui va proposer ca ? Ca va peser beaucoup plus lourd au final avec ces multitudes de ficheir non ?

  4. netgui

    l’idée c’est pas tant de remixer soi-même car le morceau peut le faire de lui même aléatoirement.

    L’artiste ne propose plus un unique fichier mais un ensemble de fichiers correspondant à des pistes bien distinctes. Oui c’est à l’artiste de faire ça et oui le fichier final sera plus lourd… mais au final c’est une nouvelle expérience d’écoute…

    Je ne défends pas le système car j’attends de voir sur pied avec du blues ou du rock… mais la démarche est intéressante.

  5. Agatzebluz

    Pour du blues ou du rock, si c’est basique, ça n’a pas d’intérêt.
    En revanche quand il y a des pistes complexes (type arrangement de cordes, nappes de synthé, plein de grattes) alors oui.

    En y réfléchissant, il y a bien un intérêt qui me saute aux oreilles en tant que gratteux, c’est de repiquer plus facilement une guitare qui serait isolée sur une piste. Là je dis oui !!

  6. netgui

    c’est quoi un blues ou un rock basique ? A partir du moment ou tu as plusieurs pistes mixables, c’est plus trop basique par définition…

    Tien là présentement j’écoute je dernier Satriani et je me dis “hummm un gars comme ça pourrait être interessé par une telle techno” lui qui est dans la recherche permanente de nouveauté sonore.

  7. Agatzebluz

    Par basique, j’entends les trois pistes principales : batterie, basse et guitare. Dans ce cas là, l’intérêt est, je trouve, limité. Avoir l’un de ces trois instruments plus fort dans le mix, bof !! On peut se démerder avec un EQ.
    Par contre, Satriani représente parfaitement ce que j’appelais de la musique complexe.
    Effectivement, ça pourrait l’intéresser Joe. Tu l’appelles ou je m’en charge 😉