Test de la James Tyler Variax JTV-59 : 21ème siècle nous voilà !

Annoncées au MusikMesse 2010, les guitares James Tyler Variax arrivent enfin. Les stocks sont encore faibles à l’heure où j’écris ces lignes mais Line6 l’a annoncé officiellement : les premières JTV seront bel et bien expédiées à partir du mois d’octobre 2011. Plus l’attente est longue, plus grand est le plaisir !

Le Blog Qui Gratte a eu la chance d’en recevoir un modèle en avant-première. Nous sommes donc heureux de vous proposer le test de cet engin qui préfigure nos guitares au 21ème siècle. Alexis de Guitarschoolgarden.fr a réalisé une démo complète de l’instrument en vidéo. Vous la retrouverez en conclusion de cet article.

Une guitare à modélisation : pourquoi faire ?
Rappelons que les Variax sont des guitares à modélisation : le son est modifié par un traitement numérique pour reproduire la sonorité de plusieurs guitares de légende.  A ce propos, je vous recommande cette excellente présentation réalisée par Marcus Ryle il y a quelques années pour le Think Tank TEDx. Le co-fondateur de Line6 y explique le cheminement qui a conduit vers la modélisation sonore en général et la Variax en particulier.

De la Variax 2003 à la Variax 2010
Line6 n’en est pas à son coup d’essai en matière de guitare. La première Variax 500 a été commercialisée en 2003. Radicalement différente, cette guitare n’avait tout simplement pas de micro magnétique avec les inconvénients que cela suppose : plus de batterie = plus de son. Ah c’est ballot !
Les James Tyler Variax ont donc corrigé le tir drastiquement avec des modèles revus et améliorés. En premier lieu donc, l’ajout de micros de fabrication maison. La James Tyler est donc de ce point de vue une guitare tout ce qu’il y a de plus traditionnel. Vous branchez votre câble à l’ampli et en voiture Simone.

En plus de ces micros magnétiques, les Variax sont équipées d’un piezo qui va transformer les vibrations des cordes en signal électrique. Ce signal est alors analysé en temps réel par le processeur Double Coeur qui équipe la bête pour restituer de nouvelles sonorités. Au menu ce sont 25 guitares qui sont modélisées : des solid body, des hollow body, des acoustiques, banjo, 12 cordes etc…En plus de ces 25 modélisation de guitare, la JTV propose également 11 accordages (Drop D etc…). Un tour de molette suffit pour passer de l’un à l’autre. Vous pouvez même créer votre propre accordage ou créer un capo virtuel pour monter ou descendre aisément de plusieurs tons sans changer de position. Génial tout simplement !

Notez au passage que le système électronique des JTV a été revu depuis la génération précédente. Un processeur plus puissant assurant une restitution sonore plus détaillée et plus de possibilités de paramétrages.

3 modèles de JTV
Line6 propose 3 modèles de James Tyler Variax : JTV-59, JTV-69 et JTV-89. A chacune son look. Nous avons pu tester une JTV-59 gibsonienne qui a en outre une petite spécificité dans son mode de sélection des guitares modélisées. En effet, contrairement à ses 2 camarades de jeu, la JTV-59 ne dispose que d’un sélecteur de micro 3 positions. Or, chaque banque de sons propose 5 possibilités. Problème : comment obtenir 5 modélisations avec 3 positions de switch seulement. La solution trouvée par Line6 est un bouton poussoir équipé de 2 leds lumineuses de couleurs différentes : une première pression permet d’accéder aux positions 1, 3 et 5 et une seconde pression aux positions 2 et 4.

Résultat : il faut quand même un peu de mémoire pour se souvenir des combinaisons de boutons + switch pour obtenir le son voulu. Pas facile du premier coup. Mais heureusement il y a le mode Custom qui permet de sauvegarder ses presets favoris pour y accéder d’un coup de molette. C’est bien vu de la part de Line6.

Focus sur la batterie
Les JTV coréennes sont livrées avec 1 batterie contre 2 pour les modèles US. Comptez 12 heures d’autonomie annoncée, ce qui d’après nos mesures est effectivement constaté. A noter que la batterie est un format propriétaire, disponible à la vente pour 50 euros sur le Line6 Store.

Petite astuce pour économiser leur durée de vie : baisser le volume au minimum permet de mettre le processeur en veille en quelques secondes. Il sort de veille instantanément quand vous augmentez à nouveau le volume sonore.

Et pour nous les guitar geeks heroes
Line6 va un peu plus loin en proposant l’application Variax Workbench. Raccordez votre James Tyler Variax à votre ordinateur via le port ressemblant fort à de l’éthernet et l’adaptateur USB fourni, lancez l’application et à vous les joies de la customisation à 100% de votre son. Vous pouvez virtuellement choisir la disposition des micros, leur type, choix du corps etc… un vrai labo de luthier en 3 clic de souris.

Mon avis global sur la James Tyler Variax JTV-59
On oublie très vite que l’on joue sur un instrument qui simule le son de guitares. La lutherie est magnifique, offre un bon sustain. Elle résonne très bien à vide. L’équilibre global est parfait et les finitions aussi. Fan des sonorités Stratocaster, je trouve mon bonheur à 100% dans la simulation qui en est proposée. Cette guitare somme toute assez technique vous permettra en plus de développer votre jeu. Chaque type de guitare simulée appelle un style particulier : difficile de ne pas jouer du bluegrass au son du banjo ou du Hendrix au son de la Strat. Au final des jours de plaisir et de versatilité.

Les plus :
+ 25 guitares en une : quelle économie, quel gain de place !
+ Un prix correct pour une innovation majeure
+ Une lutherie soignée haut de gamme et un grand confort de jeu
+ Une guitare faite pour les bricoleurs de son : des milliers de combinaisons à tester

Les moins
– Encore un chargeur de plus à trimballer
– Une seule batterie livrée avec le modèle Coréen
– Utilisation et mémorisation un peu complexe des presets de la JTV-59

Démo vidéo de la James Tyler Variax JTV-59


Démo de la Line 6 – James Tyler Variax JTV-59 par netgui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 + trois =