[Matos] Test du Line6 Pod HD300

Line6 nous a bien aimablement fourni un POD HD300 afin que nous puissions tester ce nouveau produit de la gamme POD HD, sortie il y a quelques mois.

Pour dresser le portrait de la gamme, et pour ceux d’entre vous qui ne seraient pas au fait de qui est Line6 et ce qu’est un POD, le POD HD est la nouvelle incarnation du POD, le fameux simulateur d’amplis et d’effets de Line6, mais au format pédalier, floorboard comme disent nos amis anglophones. C’est à dire qu’on peut le manipuler au pied, par opposition au haricot rouge, que l’on manipule avec les mains et qui a plus vocation à se retrouver dans un home studio qu’en live.

Le POD HD300 lui est tourné vers le live, un simple coup d’œil vers la machine permet d’en être complètement certain. D’abord, c’est un tank, il est lourd le bestiau. Tout en métal (corps, footswitches, pédale d’expression), c’est de la bonne qualité, aucun doute là dessus, les coups de tatanes ne lui feront pas mal. Il restera bien stable sur scène. Les switches sont du genre costauds aussi, ils résisteront à des milliers de pressions et de changement de patch. La pédale d’expression semble elle aussi très résistante.POD HD300 04POD HD300 05
Une barre métallique protège la rangée de potentiomètres de coups de pieds malheureux, ce qui est une bonne idée. Ce sont d’ailleurs ces derniers qui me paraissent le point faible du HD300, puisque c’est du bête plastique.POD HD300 03

POD HD300 13

POD HD300 14

Mais dans l’ensemble, c’est bien pensé et tout concourt au niveau hardware à faire de ce POD HD une bête de scène conçue pour durer.

Côté connectique, il y en a là aussi plus qu’on ne saurait en utiliser, mais au moins on doit pouvoir faire face à toutes les situations.

  • Unbalanced 1/4″
    Main outs (L+R)
  • 1/4″ stereo headphone out
  • Balanced XLR outs (L+R)
  • L6 LINK™ jack
  • MP3/CD in
  • Guitar In
  • USB plug

POD HD300 06

POD HD300 07

POD HD300 08

POD HD300 09

L’écran quant à lui est bien éclairé mais un peu étriqué, mais il fait son travail. Pas sexy mais efficace.

POD HD300 10

Mais chez Line6, ce qu’on aime c’est ce qu’on trouve dans les entrailles de la bête. Et là, c’est à la fois une bonne nouvelle et une demie déception. Déception car on ne retrouve « que » 16 modèles d’ampli, alors que la marque nous avait habitué à pléthores d’amplificateurs dans ses précédents produits. Mais je pense malgré tout que ce n’est pas une mauvaise idée d’avoir limité leur nombre . Tout d’abord, car ils ont pu se concentrer sur la qualité des simulations (d’où l’appellation HD) et ensuite, qui diable utilise tous les amplis ? Pas moi en tous les cas (sur mon UX1, je tourne toujours avec les 5 ou 6 mêmes). Mais on a quand même sous les pieds un multieffet terriblement versatile.

Donc nous avons dans ce POD HD300 16 modèles d’amplis, plus ou moins connus, mais qui sont en tous les cas des références soniques solides que lesquelles bâtir son propre son.

  • Bogner® Uberschall
  • Divided by 13 JRT 9/15
  • Dr. Z® Route 66
  • ENGL® Fireball 100
  • Fender® Bassman®
  • Fender® Blackface Deluxe Reverb®
  • Fender® Twin Reverb®
  • Gibson® EH-185
  • Hiwatt® Custom 100 (DR103)
  • Marshall® JCM-800 (2204)
  • Marshall® JTM-45 MkII
  • Mesa/Boogie® Dual Rectifier®
  • Park 75
  • Supro® S6616
  • Vox® AC-15
  • Vox® AC-30 (Top Boost)

En plus des amplis, il y a bien entendu des effets. Et vraiment beaucoup d’effets (et pourtant moins que sur les modèles supérieurs HD400 et HD500), de quoi tourner la tête.
Je vous renvoie vers le site de Line6 pour plus de détails, car on va flooder le billet sinon. On ne peut en utiliser que 4 à la fois, mais ce n’ est déjà pas mal.

Ce qui nous mène à savoir comment sonne tout ce bouzin. Si on se fie aux presets d’usine, on risque rapidement de reposer la guitare et de ranger le POD dans son carton tellement une bonne partie sont inutilisables. Je me suis toujours demandé pourquoi les fabricants en font toujours trop dans leurs patchs de démo.

Passé ce petit défaut, et une fois qu’on met les mains dans le cambouis, les effets sont de bonne qualité (ils sont repris des M9 et M13 de la marque). Par contre, une plongée dans le manuel va vite s’avérer indispensable car je n’ai pas trouvé que l’édition des effets soit aisée.
Sans rentrer dans les presets, on retrouve en tripotant les boutons FX1 à FX4 le principe des amplis Spider, avec une modification d’un paramètre de l’effet sélectionné en tournant le potard. Ça peut dépanner quand on gratouille, mais ce n’est quand même pas ce qu’on peut appeler du réglage aux petits oignons étant donné qu’on ne change qu’un seul paramètre de l’effet en question et surtout qu’on n’a grosso modo que 4 effets par FX, donc 12 en tout sous les doigts.
Je me suis donc plongé dans le manuel et j’ai d’abord découvert que pour voir quels sont les effets disponibles, il suffit d’appuyer sur le potentiomètre « Preset ». Ensuite, on navigue avec la croix pour passer au FX suivant et aux autres options ou à l’intérieur du FX pour accéder aux réglages fins. Aaahhhhhhhhhh
Et on retrouve effectivement les 90 effets promis. Encore que je me suis aperçu qu’il y en avaient qui étaient indiqués sur la doc disponible pour le HD300 mais en fait pas présents dans la bête.

Mais quand même, niveau facilité d’édition, je trouve que ce n’est pas l’idéal. Beaucoup trop de clics et de tournage de potards pour régler ne serait-ce qu’une overdrive. Heureusement, Line6 a pensé à nous, et a mis au point un logiciel d’édition de presets (pour Windows et Mac). Une simple connexion usb avec le PC (en ayant installé le logiciels ad hoc et surtout les drivers Line6 auparavant) et vous pourrez éditer vos presets les sauver les bouger avec quelques clics de souris.
Et cerise sur le gâteau, le POD HD pourra vous servir de carte son si vous souhaitez vous enregistrer. Mais dans cette configuration, je n’ai pas pas trouvé très convaincant, beaucoup moins que branché sur un ampli. A mon sens c’est vraiment un outil pour le guitariste qui joue en groupe, moins pour faire de la MAO. Je ne délaisserai pas mon UX1 pour le PodHD300 de ce point de vue. Je ai aussi testé le branchement dans une sono en direct, mais je n’ai pas réussi à avoir un son vraiment satisfaisant.

Dernière chose que l’on peut faire quand le POD HD est connecté à l’ordinateur, c’est la mise à jour du firmware de la bête. Cela permet de corriger des bugs (et ça n’a pas l’air mais c’est de l’informatique ce truc), ajouter des effets, améliorer l’interface, … Donc vraiment à conseiller. C’est un processus très simple en passant par le logiciel Monkey qui gère toutes les mises à jour tout seul. Vraiment bien fait.

Une autre fonctionnalité vraiment super avec ce pédalier, c’est la possibilité de passer du mode défilement de presets à celui de pédales indépendantes. Dans ce mode, on peut enclencher et déclencher à volonté chacun des 3 effets du preset, comme si on avait une rangée de pédales devant soit. Très pratique, là encore surtout si on fait du live avec. Avoir une pédale de disto à disposition pour le solo, un chorus et / ou un delay pour la rythmique. Bref, comme une rangée de pédales avec les avantages que cela comporte.
Dans le même genre, un appui sur le bout de la pédale d’expression la passe de volume en wah-wah. Jimi me voilà !!!! Comme si on avait une vraie wah en fait. Et il y en a plusieurs modèles disponibles là aussi. On peut vraiment customiser le son.

Et pour moi, la cerise sur le gâteau, c’est quand même le looper. Quel bonheur de pouvoir s’enregistrer (24 secondes au maximum sur le HD 300 et 48 secondes pour les 400 et 500), en lançant la boucle avec ses petits pieds. Et pour bosser, c’est quand même super. Les applications sont nombreuses : playbacks maison, lignes harmonisées, bosser les modes sur un accord pour voir le rendu, … Par contre, ça ne pardonne pas et ça demande un peu d’entrainement pour le lancer au bon moment.

En conclusion, j’aime vraiment bien ce pédalier car il est très complet (et ce n’est que l’entrée de gamme), on peut le connecter à son PC / Mac pour éditer les presets, les sons des amplis sont bons (sauf les hi gain à mon goût, mais je ne les utilise pas vraiment et je n’ai pas de guitare adaptée, ceci expliquant surement cela), surtout connectés à un ampli (je n’ai pas été emballé par le rendu au casque ou dans une sono). Il y a plein de petits plus qui font que ce multieffet est très agréable à utiliser. Une vraie réussite. Et à un peu plus de 300 euros, c’est une affaire je trouve car vous avez à la fois un multieffet et une carte son pour enregistrer votre guitare sur votre ordinateur.
Allez l’essayer et vous m’en direz des nouvelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 + un =

cropped-logo2-blog-guitare.png

Que dirais-tu de recevoir notre newsletter guitare ?

Tutos, bons plans et actu guitare tout chauds.

Inscription réussie ! ROCK'N ROLL et merci !