A la découverte de la guitare Tanagra de M : vers un modèle signature ?

Le dernier album de  Mathieu Chedid, « Mister Mystère » (que je vous recommande par ailleurs) a été l’occasion pour lui de déployer les possibilités infinies de sa nouvelle guitare « Tanagra ». On trouve d’ailleurs un blues mineur éponyme sur l’album.

Les guitares qui tirent profit des possibilité fantastiques des arts numériques n’ont pas fini de nous étonner ! La Tanagra de M combine un ensemble d’innovations qui en font un instrument à part. Petite visite des lieux.

Tout d’abord, toutes les cordes de cette guitare sont indépendantes les une des autres. En cela elle ressemble à la Gibson HD6X. Chaque corde peut donc être reliée à un ampli. Il est ainsi possible de faire partager à l’auditeur live une nouvelle expérience plus tridimensionnelle de l’instrument. Imaginez par exemple que 6 amplis soient positionnés en rond et que l’auditeur se trouve au centre. La musique lui « tourne autour » 🙂 Bien sûr les possibilités de cette technologie vont bien plus loin, notamment grâce à la faculté de moduler le son de chaque cordes et d’y appliquer des effets différents.

Ensuite, tout comme les manettes de la Wii, cette guitare Tanagra est équipée d’un inclinomètre. Selon que  le manche est dressé orienté vers le haut ou vers le bas, le son change de façon fluide. On peut ainsi modifier par exemple la hauteur de la note jouée. Ca rajoute aussi une nouvelle dimension au jeu du guitariste qui peut s’exprimer avec ses doigts, ses pieds (pour les pédales d’effet) mais aussi donc l’inclinaison de la guitare. Le jeu scénique prend une nouvelle facette.

D’ailleurs, puisqu’on est dans l’univers des jeux vidéos, il serait amusant d’exploiter un jour les possibilités du système Kinect de Microsoft. Celui-ci détecte les mouvements du joueur pour provoquer des actions spécifiques. Si le gratteux lève la jambe droite il part en fuzz, si il lève la jambe gauche il lance un looper etc… marrant non ? Mais revenons à notre Tanagra, qui n’en a pas fini de nous étonner…

La guitare de M explore aussi les possibilités offertes par la synesthésie (dont je parlais précédemment sur ce blog) c’est à dire la façon dont le cerveau  fait des associations d’images et de sons. Tanagra permet ainsi d’afficher ou pas certaines images en fonction de la note jouée mais aussi de les modifier ou de les agencer (si un pré-traitement a été prévu) par exemple en en modifiant la couleur, la saturation, le grain, la perspective… en même temps que la musique. Les possibilités sont immenses.

Mathieu Chedid présente en personne les facettes de sa nouvelle guitare dans la vidéo ci-dessous filmée lors d’un live.

A noter, Tanagra a été imaginée par un français, Lillois plus précisément, j’ai nommé Charles Hannotte. La lutherie a été conçue par l’excellence de la marque française Lâg. Et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir une pleine page de pub pour cette Tanagra Lâg dans le dernier (énorme) Guitar Part. Rien n’indique qu’une commercialisation est envisagée mais je n’en serais pas surpris. Un modèle signature M aurait du succès c’est certain et le look de cette gratte est vraiment réussi. Vous seriez preneur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre l\'énigme pour poster svp : *

Que dirais-tu de recevoir notre newsletter guitare ?

Tutos, bons plans et actu guitare tout chauds.

Inscription réussie ! ROCK'N ROLL et merci !