Deux jours en studio … une super expérience

Au mois d’octobre, l’atelier de musique actuelle auquel je participe et qui dépend du conservatoire de Musique de Persan, nous a offert l’opportunité d’avoir 2 journées de studio pour enregistrer trois chansons de notre répertoire.

Nous avons donc tout d’abord réfléchi au répertoire à enregistrer, sachant que nous ne sommes pas des pro et que nous étions 3 sur 5 à n’avoir jamais mis les pieds dans un studio et pas vraiment habitués à nous enregistrer. Nous avons donc naturellement choisi des chansons qui tournent bien : AC DC « Shoot to thrill », Dire Straits « Money for nothing » et Eagles « Life in the fast lane ».

Après quelques péripéties, nous avons choisi un studio qui est situé à Herblay, le studio de la Tour fine. C’est un studio très bien équipé (deux cabines de prise de son isolées, du matos à gogo, salle de repos pour les musiciens avec cuisine et playstation), avec un ingénieur son / propriétaire des lieux très compétent et sympathique, Vincent Thermidor (comme le homard, ah tiens je ne lui ai pas faite celle-là !!!).

Les séances se sont déroulées en soirée, 3 vendredis soir après le boulot, de 14 h à minuit. Deux jours d’enregistrement et une de mixage.

1ère journée : Enregistrement des bases

Yann (basse) et Thibault (batterie), qui sont des requins de studio par rapport aux autres membres du groupe, posent les pistes rythmiques des 3 morceaux en 4 heures. Ça calme. Enfin, pour nous les noobs.

A 17 heures, ils ne reste donc plus que les guitares et les voix à faire. Le vrai boulot va pouvoir commencer.

D’abord on visite les lieux. Une salle de repos au rez de chaussée avec kitchenette et coin d’aisance (utile quand des métalleux boivent toutes leurs 33 export ;-).

Au premier, se trouve le studio proprement dit, la cabine avec console, PC (pas de Mac ici, mais un gros Dell surpuissant), une guitare et une basse accrochées au mur et surtout un plein mur de matos (préamps, compresseurs, égaliseurs, j’en passe et des meilleures). Je dois dire qu’on se sent un peu perdu fasse à cette débauche d’effets. Et enfin plusieurs enceinte pour restituer le son que nous allons enregistrer. Mention spéciale au caisson de basses ENOOORMMME. (on le voit sur la photo vers les pieds de Vincent)

En face de la salle console, on a les fameuses deux salles insonorisées qui servent aux prises de son. L’une est dédiée dans notre cas à la batterie, car elle est plus spacieuse, et l’autre (celle qui nous intéresse) est celle des guitares / basses, bref des vrais musiciens quoi.

Là aussi pas mal de matos, notamment : un combo marshall à lampes, un preamp Boogie, une tête et un baffle 4 x 12 Vox de la série Valvetronix, un 4 x 12 Marshall. Bref du bon matos. Il y a encore d’autres trucs, mais nous ne nous en serviront pas. Là c’est déjà pas mal pour s’amuser.

Pour mes parties, je serai branché en alternance dans le preamp Boogie et le Vox, sortant une fois dans un 4 x 12 Marshall ou dans celui vox. Ben ça sonne.

Au niveau guitare, j’aurai enregistré ce jour là mes 3 rythmiques et je suis assez content du temps qu’on a mis surtout qu’ils m’ont complètement transformé ma partie sur Money For Nothing !!! Moins de 2 heures pour tout faire.

Niveau guitare, j’ai alternativement utilisé ma MusicMan Silhouette Special (3 simples bobinages) et une Squier Tele (avec un double en grave et un simple en aigu).

Édouard arrivé tard ce jour là, n’aura le temps que de faire une piste rythmique. Ce sera pour la fois suivante.

Lui joue exclusivement sur une Les Paul magnifique dont je ne me souviens plus de la référence (Classic ?).

2ème journée : reste des rythmiques, soli et voix

Quelques guitares à finir, les soli en ce qui me concerne et 2 rythmiques pour Édouard.
Le voici en plein boulot.

Et le chant. Ça c’est pour Yannick. Il est à l’aise dans son bocal.

On a fini tard, car il restait vraiment beaucoup de trucs à faire et nous avons rencontré de petits problèmes techniques (foutue Les Paul grrr, c’est beau mais ça tient pas l’accord). En fait, je crois qu’on a bouclé vers 1h du matin au lieu de minuit.

3ème journée : Mixage

A celle là, je ne pouvais être présent, c’était le mixage. Et bien le travail final rend super bien. Ça fait bizarre de s’entendre jouer avec une super qualité de son.

Bref, c’était vraiment une super expérience. Je recommande à tous les musiciens qui jouent en ensemble d’essayer de faire ça au moins une fois. C’est vraiment différent, ça rend bien si on est préparé et ça permet de bien voir ses faiblesses. L’enregistrement ça ne pardonne rien.

L’enregistrement de ces pistes peut être écouté sur le Myspace créé pour l’occasion. Dites nous ce que vous en pensez.

Pour ceux qui veulent plus de photos, il y en a quelques unes de plus sur mon flickr.

Je tiens encore à remercier Yann et le conservatoire de Persan (Patrick LAVIRON en particulier) pour nous avoir donné cette chance d’aller dans un vrai studio pro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× quatre = 24