Le système CAGED expliqué ou comment apprendre les arpèges assez facilement

Vous en avez marre de jouer toujours les mêmes licks pentatonique, quel su soit le contexte ou vous voulez jazzifier un peu votre jeu ou vous êtes curieux. A toutes ces interrogations, une seule réponse, utilisez les arpèges. Le problème c’est qu’en général c’est un mot qui fait peur. Alors j’ai une solution pour vous, le système CAGED. Sous ce nom barbare se cache un système extrêmement simple à comprendre et qui va vous permettre de savoir jouer des arpèges facilement (si vous travaillez bien sûr) à n’importe quel endroit du manche.

D’abord deux définitions, qu’est-ce qu’un arpège et c’est quoi ce CAGED truc ?

Un arpège pour faire simple, c’est un accord dont on ne joue pas toute les notes en même temps. Prenez un Mi majeur en haut du manche. Si vous jouez toutes les corde en même temps, vous faites sonner l’accord. Si vous jouez chaque corde l’une après l’autre (même en les laissant résonner, c’est pas grave), vous faites un arpège. Il y a donc de grande chance que, comme Monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir, vous utilisez souvent des arpèges. Bien sûr, ces arpèges peuvent servir autant dans un contexte d’accompagnement (Angie des Stones par exemple, (hein Netgui) ou Every breath you take de Police, qui me viennent spontanément) qu’en solo (c’est très très utilisé en jazz notamment).

Le système CAGED quant à lui est un « concept » anglo saxon. L’acronyme CAGED fait référence aux noms des positions d’accords en notation américaine à savoir : C = Do ; A = La ; G = Sol ; E = Mi et D = Ré.

Pourquoi ces accords là me direz vous, car il en existe d’autres (le Fa et le Si). Et bien en fait, ce sont les positions d’accords transposables, les accords que l’on peut réaliser en haut du manche avec des cordes à vide. Quand on regarde bien, le Fa et le Si ne sont que des accords de type Mi et La en barré.

Et le fait pouvoir les transposer va nous être d’une grande utilité car les positions d’accords s’enchainent sur le manche toujours de la même manière pour une fondamentale donnée. Et bien sûr, cet enchainement nous est donné par le nom du système, CAGED.

A vos yeux rond je vois que vous n’avez rien compris, donc un bel exemple graphique vaut mieux qu’un long discours.

Prenons un accord de Do en haut du manche. Ce n’est pas la seule façon de jouer cet accord puisqu’on trouve plusieurs renversements le long du manche. Et bien, trouver ces renversements avec le système CAGED est simplissime une fois que vous avez votre point de départ.

Les renversements se suivent dans l’ordre C puis A puis G puis E puis D.

Ici, comble de la facilité le 1er accord est un Do en haut du manche, donc une position d’accord de Do. La position d’accord suivante sera donc une position de LA (le A de CAGED). Notre accord de Do garde sa fondamentale sur la corde de LA en 3ème case, mais les autres notes suivent la position d’une forme de La, en  barré. La troisième position de notre Do sera basée sur une position de Sol (le G de CAGED), avec la fondamentale sur la corde de Mi grave et en huitième case. On continue de la même manière avec les deux dernières position E et D soit Mi et Ré. Mais tous les accords que vous jouez sont des Do.

Ce qui est intéressant avec cette illustration c’est de voir l’imbrication des positions d’accords, qui s’empruntent des fragments pour composer les différents renversements.

Si en Do ça vous parait confus, partons d’un La en première position avec ses cordes à vide.

Notre La est une position de la en 1ère position en haut du manche. donc dans le système CAGED, la position qui vient ensuite est le G (CAGED). Donc notre deuxième accord de La prendra la forme d’un accord de Sol avec la tonique en 5ème case sur la corde de Mi grave. La forme suivante est la forme de E (CAGED), c’est le classique barré en 5ème frette. Et ainsi de suite.

Bien sûr une fois que vous maîtrisez l’enchainement des positions, vous pouvez partir de n’importe quel endroit du manche pour trouver les renversements adjacents.

Et quand vous connaissez les accords, les arpèges … c’est la même chose mais note à note. Et si en prime vous connaissez vos positions d’accords 7ème, 7ème mineure et 7ème majeure, vous pouvez aussi les retrouver et les enchainer facilement, à vous l’impro jazz.

Illustrations venant du site CAGEDguitarsystem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 × = vingt sept