[Interview] Olivier Morvan, co-fondateur de Bendnote.com : improviser avec des cadors de la guitare

L’offre en matière de cours de guitare sur Internet s’étoffe chaque jour un peu plus. On est loin de l’époque où il fallait se repasser 10 fois une partie de gratte sur son 33 tours pour en décrypter l’essentiel. Les guitaristes sont donc une espèce particulièrement choyée depuis l’avènement du net. Revers de la médaille : il est pas toujours facile de se faire une place dans le trafic pour les plateformes de cours. J’ai voulu en savoir plus en interviewant Olivier Morvan, le co-fondateur du site Bendnote.com, récemment arrivé sur ce créneau.

BQG : Salut Olivier ! Peux-tu te présenter en quelques mots stp ?

Olivier Morvan : Salut ! Je suis co-fondateur avec Jean Fontanille de BendNote. J’ai travaillé auparavant dans un agence web spécialisée dans la vidéo où je dirigeais la mise en place de projet d’encodage, essentiellement pour des grands comptes. J’ai toujours souhaité créer et développer ma propre structure mais il me manquait un contexte favorable pour me lancer. Je suis guitariste et j’ai approché depuis quelques années le monde de la musique pro en travaillant avec des musiciens et j’ai rencontré Jean Fontanille il y a quelques mois. Il avait en tête un projet pédagogique avec des artistes reconnus, idée à laquelle je songeais déjà depuis quelques mois. Comme nos visions matchaient bien, nous avons en quelques semaines quitté nos jobs respectifs pour nous lancer.

BQG : Quel est le concept de Bendnote ?
Olivier : BendNote est une plateforme de pratique musicale. Concrètement nous proposons des contenus pédagogiques réalisés avec des artistes reconnus. Ces contenus sont inédits et exclusifs au site car les artistes improvisent sur des playbacks que nous réalisons, puis ils expliquent leurs approches techniques et harmoniques. L’idée est de bâtir une communauté de musiciens et de la fédérer autour d’évènements musicaux comme des concerts ou des masterclass. À termes, nous souhaitons offrir un ensemble d’outils pour que les musiciens (notamment les guitaristes dans un premier temps) puissent se perfectionner. La vrai différence est que nous proposons une proximité avec les artistes : chaque membre peut poser ses questions et l’Artiste lui répond.

BQG : Justement, comment se passent ces échanges ? Les artistes étant par ailleurs occupés, vous instaurez un quota ?
Olivier : Nous remontons régulièrement les questions les plus pertinentes aux artistes. Lorsque les questions ne sont pas spécifiques à l’artiste, alors nous y répondons car nous avons en interne une équipe pédagogique. Au final les musiciens ont toujours une réponse et un accompagnement dédié.

BQG : Vous avez une belle équipe (Christophe Godin, Mattias Eklundh) de fines gâchettes. Comment les avez-vous rencontrés ? Convaincus ?
Olivier : Jean Fontanille est par ailleurs musiciens professionnel. Il dispose d’un réseau qui nous permet d’atteindre directement la personne ou quelqu’un qui peut nous mettre en relation. Pour Christophe et Mattias, nous les connaissions auparavant ce qui simplifie notre approche. Mais nous avons noués de nouveaux partenariats avec d’autres artistes, de plus grande notoriété encore. Les vidéos seront mise en ligne bientôt. Ce sera la surprise 🙂

BQG : Les cours de guitare en ligne sont aujourd’hui un secteur hyper-concurrentiel. Comment pensez-vous faire la différence ?
Olivier : Par l’exclusivité des vidéo! Nous travaillons sur des contenus qu’on ne peut pas retrouver ailleurs (Youtube et autres). Il ne s’agit pas de cours théoriques, cela n’a pas grand intérêt d’avoir Steve Vai ou Mathieu Chedid en train d’expliquer la gamme mineure. En revanche, expliquer son approche sur une impro, pourquoi jouer tel ou tel plan cela a beaucoup de valeur pour les musiciens. Beaucoup de guitaristes démarrent pour jouer dans le style de tel ou tel grand guitariste ou pour jouer un morceau. Néanmoins, chaque « JamLesson » est attachée à des techniques que nous détaillons dans une bibliothèque vidéo (10h de cours) mais accessible gratuitement. Cela permet de creuser les notions théoriques ou techniques évoquées par l’artiste.

BQG : Ce sont certes des contenus exclusifs, néanmoins on retrouve par exemple Christophe Godin dans le DVD de GuitarPart pour quelques euros seulement, comment justifier une telle différence de prix dès lors ?
Olivier : Au delà de l’improvisation spécifique au site, nous offrons la possibilité d’échanger avec l’artiste ce qui est totalement inédit. Nous ne sommes pas sur les mêmes offres.

BQG : Difficile alors de lutter contre des professionnels qui proposent aussi du contenu gratuits de bonne qualité sur leur blog et qui répondent aux questions en commentaire (par exemple http://www.mattwarnockguitar.com/ ). Comment te positionnes-tu face à la gratuité du net ?
Olivier : Logique que les musiciens regardent ce qui est disponible gratuitement. Mais ces musiciens professionnels ne sont pas reconnus en tant que « stars » des guitaristes. Notre idée est de travailler avec les plus grands, en commençant par la guitare. On ne peut pas dévaloriser le travail des artistes et des interactions qu’ils peuvent avoir avec nos membres. Encore une fois, nous ne sommes pas sur du contenu qu’il est possible de retrouver ailleurs.

BQG : Très bien, l’approche backtrack / solo / explication du solo est très intéressante en tout cas.
Olivier : Merci! Je pense que cela répond vraiment aux musiciens-internautes, que cela soit pour des autodidactes ou en complément de cours avec un prof particulier

BQG : N’est ce pas trop orienté « guitar hero » ? On peut aussi jouer de la guitare simplement en plaquant 3 accords de puissance en boucle et en s’amusant comme un petit fou. Proposez (-serez-) vous des contenus dans cet esprit ?
Olivier : Chaque JamLesson est accompagné du Backing Track et nous commençons à disposer d’un volume significatif. Nous réfléchissons à une offre en ce sens pour tout simplement pratiquer. En se projetant sur les prochains mois, nous allons proposer une offre innovante qui permet de pratiquer la musique sur le net. C’est aussi ça le perfectionnement de la musique, c’est d’une part apprendre avec les meilleurs (les JamLessons) mais aussi jouer avec d’autres musiciens pour progresser. Mais beaucoup n’ont pas de groupe et joue seul sur des backtrack. Notre proposerons donc une réponse à cela.

BQG : Ca représente quel budget de lancer un site comme Bendnote, et combien de temps de préparation ?
Olivier : Au delà du développement, il y a toute la partie conception mais grosso modo nous avons sorti le site en 4 mois sur un budget de plusieurs milliers d’euros. Ce qui a été un vrai challenge

BQG : Il vous faudrait combien de vidéos vendues pour atteindre l’équilibre ?
Olivier : notre modèle repose sur une structure de coût assez légère. Nous sommes rentables dès les premières ventes.

BQG : et justement côté ventes, ça se passe comment depuis le lancement ?
Olivier : Il s’est passé une bonne semaine depuis le lancement nous en sommes à plus de 300 inscrits et quelques ventes, ce qui sont d’excellent signaux pour la suite.

BQG : je vois que vous êtes partenaires de Vigier ? De quel type de partenariat s’agit-il ?
Olivier : Vigier est un partenaire très proche et nous en sommes ravis. Nous travaillons sur un dispositif qui sera annoncé à la fin du mois de mai. Je ne peux pas encore dire grand chose dessus, mais ce sera du jamais vu 🙂

BQG : Merci Olivier et à bientôt donc 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre l\'énigme pour poster svp : *

Que dirais-tu de recevoir notre newsletter guitare ?

Tutos, bons plans et actu guitare tout chauds.

Inscription réussie ! ROCK'N ROLL et merci !