[Matos] Test de l’ampli Blackstar HT5

J’ai revendu mon Fender Blues Deluxe (dont j’étais extrêmement content au demeurant) car il était beaucoup trop puissant (40 watt tout lampes) pour ce que j’en faisais et j’avais envie d’un ampli plus versatile et surtout moins bruyant pour mon entourage.

J’ai commencé mes recherches comme souvent en allant fouiner sur le site de Thomann et quand j’ai vu le nombre de petits amplis à lampes disponibles (entre 1 et 15 watts), j’ai pris peur. Il y en a des dizaines et des dizaines de toutes les marques et à tous les prix, de 150 à plus de 1 000 euros. Mon budget se limitant à ce que peut me rapporter la revente de mon ancien ampli (soit à peu près 500 euros), la fourchette s’est rétrécie mais malgré tout, ça en faisait encore pas mal. mais en y réfléchissant bien, je voulais de la polyvalence et donc plutôt 2 canaux, un bon son clair et crunch et surtout un HP d’au moins 10 pouces pour garder des basses correctes. A partir de là, c’est le Blackstar HT5 qui s’est imposé de lui même. Ça fait un moment que j’en entends parler et j’ai passé un après midi entier à regarder des vidéos, lire des bancs d’essai et des avis sur cette petite bête. Ce sont les vidéos qui m’ont décidé. Même avec des conditions de film pas terrible, il semblait toujours s’en tirer correctement.

Blackstar HT5 02

Je suis donc allé l’essayer chez Guitare Village (qui l’avaient en stock, pas cher et pas loin de chez moi) et j’ai craqué. Je vais donc essayer de vous en faire une review complète.

Pour ce qui est des spécifications techniques, voici un splendide copier coller traduit par mes soins :

  • Ampli 5 Watts à lampes
  • 1x12BH7 en lampe de puissance et 1xECC83 en préampli
  • Design Unique push pull pour la section de puissance
  • Préampli de la pédale HT Dual
  • Deux canaux commutables au pied (footswitch fourni)
  • HP 10 pouces Celestion
  • Equalisation 3 bandes commune aux 2 canaux
  • Infinite Shape Feature (ISF)
  • Sortie HP émulée avec un voicing 1×12 ou 4×12
  • Boucle d’effet avec potentiomètre de niveau

Cet ampli est petit mais costaud. Il ne pèse pas très lourd (pour du tout lampes) et c’est un bonheur de pouvoir arriver en répét avec son propre ampli. Costaux car la construction est sans défaut. Le vinyle est beau, les potards tournent de telle manière qu’on ressent la qualité du composant. L’assemblage est fait sans défaut. Le seul truc en dessous sur mon exemplaire c’est le switch de mise sous tension qui a un peu de jeu.

Blackstar HT5 04

La connectique est très complète avec une entrée guitare, une sortie HP émulée (avec possibilité de choisir entre un 1×12 et un 4×12), la boucle d’effet (send et return), les sorties HP (1x et 2x 16 ohm et 1x 8 ohm) la prise footswitch (pédale fournie). Tout ce qu’il faut et même plus dans mon cas.

Blackstar HT5 03

Blackstar HT5 12

Blackstar HT5 13

L’ampli fait très classe et sobre à la fois. Les femmes vous diront qu’une petite robe noire on peut la mettre en toutes circonstances et ça ne se démode pas, un HT5 c’est pareil.

Blackstar HT5 01

Au niveau du son, nous avons donc 2 canaux : un clean et un saturé qui partagent la même égalisation 3 bandes, avec le petit plus de Blackstar, l’ISF (Infinite Shape Feature) qui permet de passer d’un son américain à un son british. Ça joue principalement sur les médiums et comme c’est la fréquence la plus importante pour notre chtite noreille humaine, c’est pas mal. L’égalisation est efficace, on arrive bien à faire varier les sons en modifiant l’apport de chaque bande (basse, médium, aigu) mais on garde toujours malgré tout pas mal de basses, ce qui est quand même inattendu pour un si petit ampli.

Les sons clairs sont bons. Il n’y a pas une grande variété possible car l’ampli va saturer très vite. Le canal clair ne possédant qu’un volume, si on veut se mettre plus fort, on va perdre le côté clean très vite (au delà de la première moitié). Après ça crunche gentiment, et si on aime le blues, on peut carrément se faire bien plaisir à ce niveau là. Quand on arrive au taquet du volume, on entre dans de la bonne petite overdrive, mais celle produite par des lampes qui saturent. C’est bon, c’est chaud. Mais c’est quand même fort. Il y a largement de quoi se fâcher avec ses voisins si on n’est pas isolé comme il faut.
A titre d’exemple, quand je joue tranquille à la maison, je suis à 10 heures sur le volume (au tiers à peu près), mais je pourrais être en dessous. Au delà, ma femme râle quand elle est à côté (je prends les devants : je ne sais pas si c’est mon jeu ou l’ampli qui la fait râler !! ;-)).
Donc j’aime beaucoup ce canal clair, il permet de faire pas mal de choses, blues, funk, jazz, rock selon les conditions dans lequel on le pousse. Par contre, si vous cherchez un ampli avec beaucoup de headroom (qui reste clean longtemps à haut volume avant de saturer), passez votre chemin.
Ce qui est bien également, c’est le respect de la guitare branchée. Je l’ai testé avec toutes mes électriques et les qualités et défauts de chacune restaient intacts. Il ne gommera pas la personnalité de votre gratte.
Et enfin, si vous baissez le volume de votre guitare, votre son va s’éclaircir tout de suite, ce qui est très pratique. On n’arrivera pas à un beau clean brillant, mais la saturation va s’effacer. Idéal pour une rythmique.

Le canal lead quant à lui est définitivement le gros point fort de cet ampli si on cherche à avoir beaucoup de types de saturations sous les doigts. On peut faire tout ce qu’on veut avec ce canal tant que ça demande de la disto, rock, métal, punk, stoner, hard. Il s’arrête là où commence le canal clean poussé à fond. Et comme on a cette fois un volume et un gain, on peut jouer avec la saturation de la lampe de puissance et l’étage de préamplification. Ce qui donne une très vaste palette de sons disponible, surtout quand on modifie l’ISF, qui trouve là toute sa raison d’être.
Par contre, préparez vous à être vraiment fâché avec vos voisins cette fois. 5 watts lampe, ça dépote. Aucun problème en ce qui me concerne pour jouer en saturé à côté d’un batteur en répétition (et sans être à fond). En son clair, c’est limite, mais si vous jouez en disto tout le temps, là il n’y a pas de débat. Après tout doit dépendre du batteur. C’est vrai qu’ils ont tendance à être bruyants parfois :-).
En conclusion, je suis très content de cet ampli, que j’ai payé un poil en dessous du prix normal. Mais, je serais reparti avec de toute manière. Il est versatile, sonne bien et il est largement assez puissant pour que je puisse jouer à la maison ou en répét sans tuer mes oreilles et celles de mes proches, ni horrifier des personnes intéressées pour acheter le bien immobilier de mes plus proches voisins (hein Sémi ;-)).

Les plus

  • 5 watts mais qui déménagent
  • Saturations superbes et variées
  • Crunch géniaux
  • Construction impeccable
  • Respect des guitares branchées

Les moins

  • Beaucoup de basses
  • Son clair limité aux bas volumes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre l\'énigme pour poster svp : *

Que dirais-tu de recevoir notre newsletter guitare ?

Tutos, bons plans et actu guitare tout chauds.

Inscription réussie ! ROCK'N ROLL et merci !