[TEST] Amplitube iRig : iPhone et iPad deviennent les meilleurs amis du guitariste

IK Multimedia m’a fait le plaisir de m’envoyer un exemplaire de leur fameux Amplitube iRig. Je dis « fameux » car j’ai pu voir des tests de l’engin à beaucoup d’endroits différents que ce soit dans la presse généraliste en informatique ou spécialisée en guitare. Les critiques sont unanimement bonnes. J’ai donc voulu en savoir plus. Voilà donc le test complet de l’Amplitube iRig.

L’iRig Amplitube, c’est quoi ?

L’iRig Amplitube se compose de 2 éléments distincts. Il y a d’un côté l’iRig : un adaptateur qui vous permet de relier votre guitare à un iPhone, iPod ou iPad – et de l’autre côté une application, Amplitube, qui vous permet de modifier le son de votre guitare au moyen de divers effets et amplis virtualisés.

SI vous êtes propriétaire d’un iPod, iPad ou iPhone, vous avez donc dans le creux de la main un mini-système d’amplification très facile à emporter et à déplacer. Idéal pour jouer avec un casque sans déranger vos voisins ou pour vous essayer à de nouvelles sonorités. Nous allons découvrir cela en détail…

l’iRig, comment ca marche ?

Concrètement, il vous suffit de brancher votre jack de guitare à l’iRig puis de raccorder l’iRig à la prise micro-casque de l’iPad, iPhone, iPod. Vous devez ensuite raccorder l’iRig à une sortie son (casque, enceintes ou même un ampli physique) .

A noter : il vous est tout à fait possible d’utiliser le iRig avec d’autres applications de modélisation disponibles sur iPad ou iPhone (celle de Peavey par exemple que j’ai aussi testé et qui est en partie gratuite).

Une fois ceci fait, vous n’avez plus qu’à lancer l’application Amplitube sur votre iPad / Iphone. C’est elle qui va amplifier le son de votre guitare et le modéliser selon vos envies et effets disponibles.

Amplitube iPad, un tour de l’interface

L’interface de l’application Amplitube sur iPad est une vraie réussite. On croirait toucher de vraies pédales d’effets et amplis. La grande taille de l’écran permet de disposer 4 effets côte à côte, un ampli en bas d’écran et une barre de menu pour accéder aux réglages et options.

Interface de l'Amplitube sur iPad
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Sur l’écran ci-dessus ou distingue 4 pédales d’effets : un chorus, un delay, un Flanger et un Overdrive. Chaque pédale dispose de ses boutons de réglages spécifiques, comme sur un vrai pédalier ainsi que d’un bouton de mise en route. En dessous un ampli type Fender montre ses petits potards, un bouton de mise en marche etc…

Pour changer un effet, il suffi d’appuyer du doigt sur son intitulé juste au dessus. Un menu déroulant affiche la liste des effets disponibles. Voyez plutôt sur la capture d’écran ci-dessous :

Choisir un effet sur Amplitube iPad
Cliquez sur l'image pour agrandir

Vous disposez alors de 12 effets différents, au choix : un delay, un fuzz, une distortion, un overdrive, une Wah, un filter, Chorus, Flanger, Phazer, Octaver et noise filter.

Voilà un exemple de set up réalisé avec 4 effets différents et un nouvel ampli. Admirez au passage la finesse de l’interface, un vrai bonheur à manipuler.


Plusieurs types d’amplis sont à votre disposition. Notamment un Crunch, un lead, un Metal, un Basse… Vous pouvez également choisir de jouer avec différentes tailles d ‘amplis voire même de les doubler pour un son plus soutenu. IK Multimedia a même poussé la réalisation jusqu’à permettre de choisir entre une prise de son directe de l’ampli ou par un micro positionné devant. Un clic sur la prise jack à droite, et vous obtenez ceci :


Il n’y a pas grand chose a reprocher à l’interface graphique. Elle est sobre, claire, nette. Quelques regrets tout de même. Les boutons de potard ne sont pas faciles à manipuler. Pour une raison inconnue il faut glisser le doigt en sens opposé au sens de rotation que l’on souhaite obtenir. Pas très pratique mais on s’y fait. Au chapitre des petits détails agaçants, on retrouve ces pop-up qui qui surgissent de temps en temps pour vous signaler que ceci et que cela (parfois des messages publicitaires pour vous vendre de nouveaux effets !!!) . Idem rien de bloquant, un petit coup de doigt et ils sont partis, mais c’est un peu énervant à force, surtout pour une application payante.

Et au niveau son, ca donne quoi ?

La qualité de la modélisation me semble bonne. Sans être un expert, il me semble qu’un souffle se fait entendre quand les sonorités son très saturées (en Overdrive notamment). Les puristes n’aimeront pas mais pour tous les autres, le compte est bon assurément !

Aucune latence audible n’est à déplorer. Chaque effet a sa personnalité propre bien distincte et fait ce qu’il doit faire. je prends mon pied à utiliser l’Octaver sur les solos jazzy, c’est un pur bonheur.

J’ai tout de même un gros grief à l’encontre de l’iRig : le niveau de sortie du son !!! Il est incroyablement faible ! Quand je n’utilise pas d’écouteurs, je dois pousser mes baffles à fond, le son de ma gratte à fond et les réglages de Amplitube à fond pour obtenir quelque chose de correct. Dommage vraiment. Triste geek, nous ne pourrons pas utiliser notre iPhone comme set d’effets pour un live :-)

Et les bonus ?

Au rayon des gadgets et autres bonus, on dispose d’un accordeur et d’un métronome. IK Multimedia a bien fait les choses puisqu’un lecteur mp3 incorporé permet de jouer un morceau en fond sonore. Vous pouvez en régler le niveau de sortie pour bien faire ressortir votre guitare. Idéal pour jouer sur un backtrack par exemple. Une petite bizarrerie : il faut ajouter les morceaux manuellement, par le wifi. Pourquoi diantre ne peut-on pas aller le piocher dans le lecteur mp3 de l’iPhone ou de l’iPad ? Mystère et boule de gomme.

Un gros regret, mon principal en fait c’est absence d’enregistreur ! Ni simple-piste, ni multi-piste ne sont proposés avec Amplitube. Pour enregistrer vos prestations, vous devrez en passer soit par une appli tierce si votre iDevice est multi-tâche (ce qui n’est pas encore le cas des iPad, et plus le cas des antiques (?)iPhone 3G) ou alors passer par un enregistreur externe… mais vu le niveau de sortie de l’iRig, n’escomptez pas un résultat folichon-folichon.

De même, il aurait été cool d’avoir quelques backtrack pré-enregistrés avec l’iRig ou quelques presets d’effets réputés pour tel ou te style ou utilisé par tel ou tel artiste. Mais là, je chipote :-)

La version gratuite de l’iRig ne propose que 3 effets. Si vous en voulez plus, il faudra de nouveau passer à la caisse soit en achetant des effets un par un (à partir de 1,59 euro l’effet) ou acheter un pack complet de 12 pour 15,99 euros. Notez bien que l’Irig coute 30 euros. Donc pour acquérir un package complet « iRig + 12 effets de base » vous en aurez pour 45,99 euros. Ca reste très correct pour ce prix.

Conclusion

L’application Amplitube est fort bien réalisée, son interface très léchée propose beaucoup de paramétrages possibles tout en finesse. Au final, on obtient des résultats sonores très intéressant sans avoir à investir dans X amplis et une multitude d’effets. C’est donc une solution idéale pour débuter et découvrir l’univers des effets à moindre frais et de façon totalement mobile. On branche, 10 secondes plus tard, on joue.

Bien sûr, l’iRig souffre de quelques défauts de jeunesse qu’une mise à jour logicielle corrigera surement : possibilité d’un enregistrement, import de backtracks plus ergonomique, pop-up à virer une bonne fois pour toutes…

Globalement, le apport qualité prix est très bon pour un débutant. Il est moyen pour un joueur plus expérimenté qui recherche LE son. Dans ce cas une amplification sur PC sera sans doute plus modulable mais aussi un peu plus chère avec une carte son de qualité.

A titre personnel, je n’utilise plus que mon iRig et mon iPad pour jouer car j’ai un panel de sonorité bien plus important qu’avec mon unique ampli Fender et mes 0 effets :-). J’apprécie particulièrement le Phazer et l’Octaver qui me procurent un vrai bonheur sur les impros jazzy.

L’Amplitube iRig en un coup d’oeil

Les moins
– niveau de sortie très bas
– du souffle sur certains effets (disto, mais que l’on peut réduire avec le noise filter au prix d’une moindre dynamique)
– pas d’application universelle (iPad + iPhone, si vous ave els 2, vous devrez acheter 2 fois l’application)
– ajout de morceaux manuels via Wifi et pas d’accès à la base iPod
– pop up agaçants et non paramétrables
– version gratuite de base ne propose que 3 effets (noise filter, disto, delay)
– pas d’enregistrement possible
– potard difficiles à manipuler

Les plus
– aucune latence
– interface très pratique et réactive
– nombreuses combinaisons d’effets + ampli
– possibilité de jouer partout, tous le temps pour un prix léger
– adaptateur solide offrant la possibilité de l’utiliser avec d’autres modélisateur d’effets (Peavey notamment)
– son crunch ou clean facile à obtenir, idéal pour les débutants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit + = 15

cropped-logo2-blog-guitare.png

PLEIN DE SPAM ? NON...
Mais que dirais-tu de recevoir notre newsletter guitare ?

Rejoins le côté rose
de la force !

Inscription réussie ! ROCK'N ROLL et merci !