La leçon de la semaine : n°4. Bien se servir de sa main droite.

La main droite, comment l’utiliser ?

Sujet sensible aujourd’hui : bien utiliser sa main droite en toutes circonstances.

Il existe 3 principaux styles de jeu main droite :

  • Le strumming : c’est-à-dire le jeu en accords au médiator, le plus répandu.
  • Le finger picking : le jeu en arpèges aux doigts, très répandu lui aussi.
  • Le chicken picking : sorte d’hybride entre le strumming et le picking, on utilise ici le médiator et les doigts.
  1. Le strumming
Nous allons commencer par le strumming, qui est la base du jeu rythmique main droite à la guitare.

Le plus important avec cette approche de la guitare, c’est de garder une souplesse et une régularité constantes dans son poignet et son bras droit.

L’exercice le plus probant est de prendre un accord ouvert de base (par exemple un La majeur) et d’effectuer des va-et-vient constants en alternant les rythmes.

Par exemple, commencer par des noires, puis des croches et enfin des doubles-croches. Ceci vous permettra de vous familiariser avec le changement de rythme et de cadence et ainsi d’assouplir votre poignet pour qu’il résiste mieux aux affronts du jeu rythmique.

En revanche, il ne faut pas oublier de jouer en aller-retour. Pour les noires, pas de problème, on joue tout en aller (coup de médiator vers le bas). Par contre, pour les croches et les doubles-croches, tout se fait en aller-retour (un coup vers le bas, un vers le haut).

Par exemple, sur des doubles croches on jouera comme ça :

1  2  3  4   1  2  3  4   1  2  3  4   1  2  3  4

B H B H   B H B H   B H B H   B H B H

B = Bas

H = Haut

Ça, c’est la base du  strumming. On peut également ne pas suivre ces règles et alterner bas et haut selon d’autres principes, par exemple dans une structure rythmique ternaire ou en triolets.

Par exemple, en triolets :

Vous constatez qu’en l’occurrence, on joue successivement deux fois vers le bas, et non pas en alternant haut et bas. Mais ça, c’est une autre histoire.

2.  Le finger picking


Ici, vous pouvez poser votre médiator et limer vos ongles avec soin. En effet, on va jouer avec les doigts de la main droite.

C’est cette technique qui va vous permettre de goûter aux joies des arpèges folk, aux ballades…

Le plus important avec cette technique, c’est d’associer un doigt de la main droite à chaque corde.

En l’occurrence, on associera le Mi aigu à l’annulaire, le Si au majeur et le Sol à l’index.

Le pouce, quant à lui, s’occupera des trois cordes basses (Mi grave, La et ).


Pour vous familiariser avec cette technique, voici un exercice simple sur une base d’accord de Do :

On peut ensuite corser la chose en alternant les cordes à « arpéger » et les basses (on utilisera dans ce cas différents accords) :

Cette technique est des 3 que j’aborde ici la plus simple à appréhender. On peut facilement s’approprier les règles de base (un doigt pour chaque corde) en s’appuyant sur le visuel.

Voici une vidéo pour vous aider à mieux piger le truc :

Exercice arpèges from Alexandre Gallo on Vimeo.

Maintenant, place au plus exotique et au plus technique.

3.   Le chicken picking


Alors là, c’est une autre paire de manches. On doit ici tenir le médiator avec le pouce et l’index et s’occuper de jouer les autres cordes avec le majeur et l’annulaire (et le petit doigt pour les plus courageux mais je vous le conseille pas. Ou en tous cas j’y arrive pas).

Pour que visualisiez mieux ce que ça donne, voici une photo de la main de votre serviteur (moi en l’occurrence) en pleine action :

Cette technique est principalement utilisée par des guitaristes solistes, comme John 5 ou Shanka (François Maigret pour les intimes), qui a d’ailleurs fait une leçon très intéressante à propos de cette technique et que je recommande (parue dans Guitar Part).

Voici donc un exercice simple pour se familiariser avec la technique, une descente de pentatonique mineure, en La.

Dans cet exemple :

P = Pick (médiator)

M = Majeur

Pour mieux comprendre, voici l’éxercice en vidéo :

Exercice chicken pickikng from Alexandre Gallo on Vimeo.

Vous avez compris le principe ? Alors on va faire un petit peu plus compliqué :

Cet exercice est lui aussi basé sur une pentatonique de La mineur, mais est carrément un solo à part entière.

Pour que vous entendiez ce que ça donne, voici un extrait audio :

chicken picking solo

Et une petite vidéo pour mieux voir ce que ça donne :

Solo chicken picking from Alexandre Gallo on Vimeo.

Voilà, tout ceci devrait vous permettre de mieux appréhender les différentes techniques main droite, et vous amener à gravir de nouveaux échelons guitaristiques !

Je ne pense pas avoir oublié quelque chose d’important, sinon signalez-le moi.

En revanche, je reconnais que ma partie sur le chicken picking est plus succincte que les deux autres, mais c’est dû à ma moindre connaissance sur la chose, et sur le manque de pratique aussi.

En espérant que ça vous a plu !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


un × = 4